2ème génération

Lors du Raid poétique au Cégep du Vieux-Montréal, les sœurs Talbi, duo musical féministe aux origines multiples, ont présenté ce mardi 12 novembre dernier un mini-spectacle sous le thème de l’affiliation. En chantant et en slamant, ces artistes ont su présenter brillamment les problèmes identitaires des 2ème génération.

L’une chante; l’autre récite. Du contemporain; du slam. Tel est le style innovateur du duo Talbi. Certes, vous me direz que ces artistes affichent des personnalités et des aptitudes bien différentes. Toutefois, Elkahna et Ines Talbi présentent une symbiose parfaite sur scène.

Je ne serais pas faux en affirmant que l’originalité du spectacle sait capter l’attention du public sans jamais la relâcher. En augmentant l’intensité, la pression et le talent au fil des chansons, le public ne peut s’empêcher d’attendre impatiemment le prochain numéro.

Également, celles-ci brisent le mur qui sépare la scène de la salle. En effet, les Talbi discutent sans gêne avec leur public entre chaque morceau. Que ce soit pour une anecdote, une explication, offrir des prix ou simplement raconter des blagues, elles prennent le temps de se rapprocher des spectateurs, créant une ambiance fort relaxante et agréable. Elles le savent : il est impossible de réaliser un spectacle sans avoir quelqu’un pour l’apprécier.

Bref, les sœurs Talbi inspirent l’originalité et le renouveau dans l’industrie musicale québécoise.

Slam de Elkahna Talbi, alias Queen Ka

Qui sont-elles ?

Elkahna Talbi est l’ainée des Talbi. Cette artiste débuta sa carrière en 2006 où elle choisit comme nom de scène : Queen Ka. La poète et slameuse professionnelle à su se faire remarquer dans le domaine artistique québécois en ayant les mots justes à des situations inexplicables.

La reine du slam s’identifie comme ayant de nombreuses identités. Le 2 février 2018, elle lança son 1er recueil de poésie (qu’elle utilisa à nombreuses durant le spectacle) intitulé Moi, figuier sous la neige dans lequel elle explore, avec ses yeux québécois, son identité d’immigrante tunisienne de 2ème génération.

Ines Talbi est la cadette des Talbi et cofondatrice, avec sa sœur et sa cousine Leïla Thibeault-Louchem, de la compagnie de théâtre Les Berbères Mémères. Auteure-compositrice-interprète, Ines a sorti son premier album intitulé Bording Gate en 2012.

Cette chanteuse a participé grandement et à nombreuses reprises en création théâtrales dont par la mise en scène et idéation de La renarde : sur les traces de Pauline Julien. Elle a également réalisé un court métrage nommé Femmes qui fut projeté dans de nombreux festivals internationaux, notamment en Espagne, au Canada et aux États-Unis. Malgré toute cette dose de travail, elle se concentre présentement sur la création d’une nouvelle pièce de théâtre et d’un nouvel album.

Sources :

RADIO-CANADA, « Queen Ka, reine aux identités multiples », dir., Ici Radio-Canada, https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/dessine-moi-un-dimanche/segments/entrevue/107419/entrevue-queen-elkahna-talbi-franco-nuovo (Page consultée le 14 novembre 2019)

CENTRE DU THÉÂTRE D’AUJOURD’HUI, « Ines Talbi », dir., CTD’ artistes, http://theatredaujourdhui.qc.ca/ines-talbi (Page consultée le 14 novembre 2019)

Source de l’image :

© LeDevoir ( Pedro Ruiz ), https://www.ledevoir.com/culture/theatre/514351/entrevue-montreal-nord-au-dela-du-cliche

No.6 Collaborations Project – Un album innovateur

L’album d’Ed Sheeran le plus attendu et son quatrième en carrière est finalement sortie le 12 juillet 2019 par Asylum Records et Atlantic Records. Celui-ci est, comme le dit son nom, une collaboration de plusieurs artistes au sein du même CD. Des artistes bien connus dont Bruno Mars, Justin Bieber, Travis Scott et Cardi B y font une apparition pour créer des morceaux musicaux tout simplement géniaux.

Un style non-conforme

Ed Sheeran est bien-sûr un artiste pop. Toutefois, il est difficile d’attribuer un style précis à son album, car tellement de genres y sont présents. La collaboration avec autant d’artistes au style qui diffèrent crée un album qui sort du cadre musical. Nous en avons déjà vu certaines chansons où un second chanteur est présent, mais cette fois-ci, ce n’est pas que quelques-unes, mais un album entier ! De plus, on peut y entendre une grande diversité d’instruments. Bien-sûr, la majorité est électronique, mais il est rare que l’auteur-compositeur-interprète utilise les mêmes entre chacune d’entre elles. Cela crée une grande variété au sein de son album créant une certaine curiosité qui nous pousse à vouloir continuer à l’écouter, car on ne sait jamais à quoi s’attendre entre toutes ses chansons. J’ai aimé grandement cette particularité !

Le CD de No.6 Collaborations Project
un nouveau granny ?

Ma favorite est Best Part of Me (feat. YEBBA). Malgré que toutes ses chansons soient agréables à écouter, la mélodie et la voix dans celle-ci est tout simplement magnifique. On peut y ressentir un réel amour autant dans les paroles que dans le chant. De plus, le fait d’utiliser de véritables instruments alors que les autres utilisent de l’électronique me l’a réellement fait apprécier.

J’aurais tendance à dire que ma favorite ressemble beaucoup à la mélodie de Thinking Out Loud, où elle a fait plus de 2 milliards de vues et où l’artiste a reçu un prix Granny pour celle-ci, le prix musical le plus prestigieux. Bref, j’ai de grands espoirs que cette magnifique chanson va à son tour recevoir de grands prix.

trop d’électronique

Bien que l’album soit d’une grande qualité, je trouve qu’il comporte certains points négatifs. Premièrement, il y a beaucoup trop d’électronique dans ses chansons. Avec la participation d’autant d’artistes différents, Ed Sheeran avait le champ libre pour essayer d’autres styles, même si le sien semble être le pop. Il a fait une chanson rock, certes, mais c’est la seule qui diffère des autres. Il utilisait de nombreux instruments, certes, mais ceux-ci ont quand même été utilisés dans de l’électronique.

Ensuite, l’Auto-Tune… Il a été bien trop mis en importance. Cet artiste a une très belle voix à la base, il est donc complètement inutile d’autant l’exploiter. Sincèrement, je trouve que l’Auto-tune gâche une chanson, car on ne peut pas entendre la voix originale du musicien. L’utiliser pour ajuster des notes, c’est correct, mais l’utiliser pour s’inventer une voix, c’est incorrect.

Finalement, juste pour un désir personnel, j’aurais aimé que les chansons aient une durée légèrement plus longue. Éviter de répéter les mêmes paroles constamment et de les allonger permet aux fans de réellement les apprécier.

Ed Sheeran en spectacle

Bref, No.6 Collaborations Project est un superbe album qui ouvre la voie pour davantage de coopération entre les artistes, et moins de compétition !

Sources :

https://www.sudouest.fr/2019/05/30/videos-ed-sheeran-a-bordeaux-on-a-assiste-au-concert-au-matmut-atlantique-6147258-2780.php

https://www.phillyvoice.com/ed-sheerans-new-no-6-collaborations-project-features-meek-mill-chance-rapper-yebba-and-more/

http://www.rfm.fr/news/Grammy-Awards-Ed-Sheeran-remporte-deux-trophees-12532 http://www.rfm.fr/news/Grammy-Awards-Ed-Sheeran-remporte-deux-trophees-12532

https://www.youtube.com/watch?v=wGyh_53ecgg

TRAUMA – Une puissance musicale

Récemment, le groupe de métal I Prevail a sorti leur nouvel album intitulé Trauma. Cet album est leur troisième après Lifelines en 2016 et Heart vs Mind en 2014. Doté d’une incroyable puissance sonore, ce groupe m’a encore impressionné avec leur album par la qualité musicale et des paroles.


Avec des paroles profondes qui atteignent les parties les plus sombres de nous, ce groupe est le pont entre 2 générations de métal.
La couverture de leur récent album : TRAUMA

Ayant débuté leur carrière en 2013, ce groupe de réinventeurs a détruit les frontières musicales pour nous offrir des albums variés allant du Heavy Métal au Rock Alternatif et même au Rap. Celui-ci se compose de 4 membres : Brian Burkeisher (au chant), Éric Vanlerberghe (au scream), Steve Menoian (guitare principale) et Dylan Bowman (guitare rythmique). Avec des paroles profondes qui atteignent les parties les plus sombres de nous, ce groupe est le pont entre 2 générations de métal !

Personnellement, j’ai bien aimé l’album. L’harmonie et la puissance présentes dans chacune des chansons est possible grâce à la touche unique que chacun des membres y ajoute. Côté mélodie, les notes et les accords se synchronisent parfaitement avec la voix puissante du chanteur. Ce style musical colle bien à la peau de Brian Bukeisher. Côté paroles, elles sont tellement profondes et touchantes que l’on pourrait jurer qu’ils les ont tirés d’un journal intime. Celles-ci représentent bien les sentiments sombres présent en chacun de nous : la peur, la tristesse, la déception et la colère.

Les chansons que, d’après moi, se démarquent dans l’album sont Every Time You Leave (avec Delaney Jane) et I Don’t Belong Here, car, biens qu’elles soient les plus calmes de l’album, je trouve que, grâce
à cela, la mélodie produite par les guitares, la basse et la batterie se font davantage remarquer !

J’adore l’image que le groupe a choisi pour leur album. On y voit un homme agenouillé appelant désespérément pour de l’aide dans un monde de chaos où plus personne n’y vit. Il aurait raison de devenir fou. De plus, il a bien su présenter à l’avant leur symbole et le titre, ce qui doit toujours être essentiel de voir au premier coup d’œil lorsque que l’on admire une couverture d’album.

Au fond à gauche, Dylan Bowman ; À côté, Brian Bukeisher ; Au centre, Éric Vanlerberghe ; À droite, Steve Menoian

Tout de même, ce que j’ai moins apprécié de l’album est la présence de scream trop importante et non nécessaire dans certaines chansons, dont dans Hurricane et dans Low. À mon avis, celles-ci étaient déjà très bonnes et l’ajout de scream était inutile. Je ne dis pas que le scream en soit est mauvais, au contraire, mais que parfois sa présence les gâche. Il faut savoir précisément où en mettre afin de donner l’effet voulu. Par exemple, si la chanson est de style Métal, dans ce cas, il est essentiel, mais si elle est de style Rock, il ne l’est pas. Cet effet musical a une place réservée pour lui et il faut qu’il y reste.

Bref, le nouvel album du groupe I Prevail intitulé TRAUMA a su m’impressionner en qualité musicale autant par la mélodie que par les paroles. J’attends avec impatience leur prochain album ! Actuellement, le groupe est en tournée pour présenter cet album. Allez les voir ! C’est certainement une expérience à ne pas manquer !