Un retour apprécié, mais précoce au Cégep ?

Le 22janvier 2021, la Ministre de l’Enseignement supérieur Danielle McCann a indiqué le retour graduel d’activités d’enseignement ou d’activités de groupe à caractère pédagogique dans les établissements d’études supérieures à compter du 8février au rythme idéal d’une fois par semaine. 

Alors que les Cégeps et les Universités préparent le retour des élèves en temps de pandémie, comment, à leur tour, les élèves réagissent-ils à la suite de l’annonce ? Quelques étudiantes de divers programmes du Cégep du Vieux Montréal m’ont exprimé leur point de vue. 

Sportive, mais confinée 

Èvemarie B-Lévesque, 19 ans, est une étudiante en sport-études préprofessionnels et en Arts, lettres et communication — Option Médias (Communication et médias). Elle souligne qu’elle était heureuse d’apprendre la réouverture du Cégep. Pour elle, l’école à la maison était difficile en raison de son environnement d’étude et de l’éloignement avec ses amis.es.  

Malgré qu’elle craigne une hausse des cas de COVID-19, elle croit que les mesures sanitaires entreprises par le Cégep seront suffisantes pour assurer le retour des étudiants.es. Lors de ses entraînements en présentiel, elle m’indiquait que tous respectent les consignes de sécurités, faisant en sorte qu’il n’y a aucun cas dans son groupe.  

Èvemarie croit que la vie étudiante reprendra son cours normal au Cégep, malgré la forte présence de consignes sanitaires. 

Elle indique également qu’il serait préférable de permettre le présentiel aux cours ayant souffert le plus en raison de la pandémie, notamment les cours ayant besoin d’équipement spécifique. Elle affirme que nous n’avons pas nécessairement besoin de faire nos cours de littérature ou de philosophie en classe. 

Un Cégep froid 

Romane Latreille, 19 ans, est une étudiante en double DEC en Histoire et civilisation et en Arts, lettres et communication — Option Langues. L’étudiante affirme qu’elle était surprise par la réouverture en raison du nombre encore élevé de cas. Elle témoigne qu’elle est néanmoins heureuse de pouvoir reprendre certains de ses cours en classe, bien que les études en ligne comportent certains avantages, notamment l’évitement des déplacements. 

Romane croit à son tour que les mesures sanitaires seront suffisantes pour s’assurer que le retour des étudiants.es soit sécuritaire. Elle indique qu’il serait même préférable que le Cégep n’accueille qu’un certain nombre d’élèves à la fois. 

Contrairement à Èvemarie, Romane croit que la vie étudiante sera différente. Elle indique qu’en raison du protocole strict, un environnement autrefois si stimulant et dynamique deviendra malheureusement froid. 

Bref, ces deux étudiantes témoignent de leur joie face au retour du présentiel, mais elles affirment également que nous devons persévérer dans notre combat contre la COVID-19 afin que nous puissions apprécier à nouveau l’atmosphère de nos établissements scolaires. 

Photo : Cégep du Vieux Montréal / Facebook